jeudi, 18 juillet, 2024
- Publicité -
commencerBonjourLa stéatose hépatique non alcoolique est-elle réversible ?

La stéatose hépatique non alcoolique est-elle réversible ?

La stéatose non alcoolique, également connue sous le nom de stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD), est une affection médicale caractérisée par l'accumulation de graisse dans les cellules hépatiques (hépatocytes) chez les personnes qui consomment peu ou pas d'alcool. Il est considéré comme un éventail de conditions qui vont de la simple stéatose hépatique (stéatose) à une forme plus grave connue sous le nom de stéatohépatite non alcoolique (NASH), qui implique une inflammation et des dommages aux cellules hépatiques.

Cette stéatose est étroitement liée à syndrome métabolique, qui comprend des conditions telles que l'obésité, la résistance à l'insuline, l'hypertension artérielle et l'hypercholestérolémie. On pense qu'elle résulte d'un déséquilibre entre l'absorption et la synthèse des acides gras et leur oxydation et exportation par le foie.

Obésité, diabète et sang - parmi les causes possibles

La cause exacte de la maladie n'est pas entièrement comprise. Les facteurs de risque comprennent l'obésité, le diabète de type 2, l'hypertension artérielle, l'hypercholestérolémie et un mode de vie sédentaire. De plus, des facteurs génétiques et environnementaux peuvent également contribuer à son développement.

La stéatose non alcoolique ne provoque généralement aucun symptôme perceptible dans les premiers stades. Cependant, à mesure que la maladie progresse, elle peut entraîner des complications telles que la NASH, la fibrose hépatique (cicatrisation), cirrhose (cicatrices sévères) et même le cancer du foie. Par conséquent, il est très important de détecter et de traiter la maladie tôt. Cela empêchera une éventuelle progression.

Le diagnostic implique une combinaison d'évaluation des antécédents médicaux, d'examen physique, de tests sanguins, d'études d'imagerie (telles que l'échographie, la tomodensitométrie ou l'IRM) et parfois une biopsie du foie pour confirmer la présence et la gravité des lésions hépatiques.

Traitement de la stéatose hépatique non alcoolique

Le traitement de la stéatose non alcoolique se concentre sur les changements de mode de vie pour améliorer la santé métabolique. Cela implique de perdre du poids grâce à une combinaison d'une alimentation équilibrée, d'exercices réguliers et de la gestion de conditions sous-jacentes telles que le diabète et l'hypertension artérielle. Des médicaments peuvent être prescrits pour contrôler des affections associées ou pour traiter des symptômes spécifiques. Il n'y a pas de médicament spécifique approuvé pour le traitement de la NAFLD elle-même.

comment maigrir durablement

Que faire pour retrouver la santé

La stéatose non alcoolique est généralement réversible, en particulier dans les premiers stades. Avec des changements de style de vie appropriés et une gestion des maladies sous-jacentes, l'accumulation de stéatose hépatique peut être réduite, l'inflammation peut être contrôlée et le foie peut retrouver son fonctionnement normal.

Voici quelques étapes importantes qui peuvent aider le processus de guérison:

La perte de poids, en particulier lorsqu'elle s'accompagne d'une réduction de la graisse viscérale (graisse autour des organes), est essentielle à l'amélioration de la santé du foie. Même une perte de poids modérée due au 5-10% peut produire des améliorations significatives de la graisse hépatique et de l'inflammation.

Il est important d'avoir une alimentation équilibrée et nutritive. Concentrez-vous sur les aliments entiers, y compris les fruits, les légumes, les grains entiers, les protéines maigres et les graisses saines. Limitez votre consommation d'aliments transformés, de boissons sucrées, de gras saturés et de gras trans.

régime de perte de poids bonne nutrition

Exercice régulier : Participer à une activité physique régulière peut améliorer la sensibilité à l'insuline, favoriser la perte de poids et réduire la graisse du foie. Visez au moins 150 minutes d'exercices aérobiques d'intensité modérée ou 75 minutes d'exercices vigoureux par semaine, ainsi que des exercices de musculation.

Contrôler les maladies sous-jacentes

Si vous avez des conditions telles que l'obésité, le diabète, l'hypertension artérielle ou l'hypercholestérolémie, il est important de les gérer efficacement avec des médicaments. Si nécessaire, apportez également des changements à votre style de vie. Cela peut aider à prévenir d'autres dommages au foie et favoriser la récupération.

Évitez l'alcool et certains médicaments

Bien que cette stéatose ne soit pas causée par la consommation d'alcool, il est recommandé d'éviter ou de limiter la consommation d'alcool car elle peut aggraver les dommages au foie. Certains médicaments peuvent également provoquer une toxicité hépatique. Ils doivent être utilisés avec prudence ou évités si possible.

Il est important de noter que la progression et la réversibilité de la stéatose peuvent varier d'un patient à l'autre. Dans certains cas, en particulier si une stéatohépatite non alcoolique (NASH) ou une fibrose avancée s'est développée, les lésions hépatiques peuvent être plus étendues et nécessiter un traitement médical spécialisé. 

Rédactrice Diana Georgieva

Articles Similaires
- Publicité -

POPULAIRE

NOUVEAU

- Publicité -
fr_FRFR